Annie Turnbow Malone

Annie Turnbo Malone (1869-1957)

« Mme. L’héritage de Malone est une fusion de la santé des femmes et de leur indépendance économique », a déclaré Whitfield. 

Le début d’une vie

Annie Turnbow Malone est née le 9 août 1869 à Metropolis dans l’Illinois, née de Robert et Isabella Turnbo Annie Minerva Turnbo, ses parents étaient d’anciens esclaves et son père se rallia à l’armée de l’Union pendant la guerre civile. Elle était la dixième d’une fratrie d’onze enfants. Jeune, Annie fut élevée par sa soeur aînée suite à la mort de ses parents et fréquenta le lycée à Peoria, dans l’Illinois. Malheureusement elle, n’obtiendra pas son diplôme mais se découvrira rapidement un talent particulier pour la chimie.

Un parcours difficile

Malgré qu’elle n’ait jamais terminé ses études secondaires, elle exerça avec sa soeur le métier de la coiffure. Sa famille déménagera à Lovejoy, dans l’Illinois, Annie pris l’initiative de se convertir en «médecin de beauté». À l’âge de 20 ans, son don de chimiste lui permis de mettre au point son propre traitement shampooing et de cuir chevelu pour faire pousser et lisser ses cheveux.

Afin de faire connaître son produit, elle promut sa création dans les rues, fut un discours ainsi que des démonstration pour démontrer les effets de son nouveau shampooing sur la chevelure noire. Annie finit par créer toute une gamme de produits de soin et de beauté des cheveux spécifiquement conçus pour les femmes noires. En 1902 elle profita du plein essor de l’économie de la ville de Saint-Louis pour déménager son entreprise.

Néanmoins en tant qu’entrepreneuse noire, Annie se fut refuser l’accès aux canaux de distribution habituels. Elle continua donc de promouvoir ses produits avec ses collaborateurs en faisant du porte à porte pour faire des démonstrations telle une vraie commerciale.  Elle réussi amplement a déposé ses produits de beauté sous le nom de «Poro» . Ses efforts seront enfin récompensé suite à une réponse positive à l’exposition universelle, la société Turnbo Poro devint enfin nationale.

Son destin fera bien les choses

Au tournant du XXe siècle, à une époque de discrimination raciale et de violence, Annie donna de nombreuses manifestations au sein d’églises noires et de clubs de femmes. Partout où elle passait, elle donna la chance aux femmes qui le souhaitaient d’être formées et embauchées pour devenir des commerciales. La société ayant plus de bénéfices, la majeure partie de ses revenus sera offerte à des œuvres de charité.

Photo of Poro College Administrative Building

Annie Malone a contribué à populariser les écoles de cosmétologie, par le biais de son collège Poro. « Elle voulait qu’ils soient indépendants, qu’ils gagnent un salaire décent et qu’ils mènent une vie décente. Elle a reconnu l’apparence d’une vendeuse (et la façon dont elle parlait) était une des clés de son succès. C’est quelque chose qu’elle a appris par elle-même et elle l’a fait partie de la formation de sa force de vente « 

En 1914, Malone épouse le directeur de l’école, Aaron Eugene Malon.Malone, ancien enseignant et vendeur de la Bible à Saint-Louis. Le jeune couple offrit aux femmes afro-américaines un moyen de s’améliorer à plusieurs niveaux et une chance d’indépendance économique, les opportunités de carrière étant rares à cette époque. En 1918, le succès de Poro permit à Malone de construire un complexe d’usines et d’écoles de beauté dans le quartier noir et historique de «La Ville», à Saint-Louis.

Annie Malone a toujours cru que si les femmes afro-américaines amélioraient leur apparence physique, alors elle se faisaient davantage respecter. En 1926, le collège employait 175 personnes. Points de vente franchisés en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique et aux Philippines employait environ 75 000 femmes

Une femme au grand coeur

Chimiste et entrepreneure, Annie Turnbo Malone est devenue millionnaire en développant et en commercialisant avec succès des produits capillaires pour femmes noires à Saint-Louis.

Annie Minerva Turnbo Malone (August 9, 1869—May 10, 1957), American businesswoman, inventor and philanthropist

Elle est l’une des premières grandes d’Amérique philanthropes noirs. Malone a fait don d’importantes sommes d’argent à une multitude d’œuvres caritatives. Durant un temps, on pense qu’elle soutenu deux étudiants à temps plein dans chaque université noire américaine aux États-Unis. Elle fut don de 25 000 $ à l’Université Howard L’école de médecine dans les années 1920, contribua aussi à l’Institut Tuskegee. Généreuse avec sa famille et ses employés, elle les instruit et acheta des maisons pour ses frères et sœurs. Elle a récompensé les employés avec cadeaux somptueux pour la fréquentation, la ponctualité, les anniversaires de service, et comme récompenses pour investir dans l’immobilier.

Une femme au grand coeur qui contribua également à plusieurs orphelinats et fut don du site pour la maison des orphelins colorés de Saint-Louis. Son temps précieux sera aussi partagé en étant présidente des Clubs de couleur féminins fédérés de St. Louis, membre du comité exécutif de la National Negro Business League et de la Commission sur le racisme interracial.

De son vivant, Malone est devenue l’une des femmes noires les plus riches du pays. Elle est devenue une chef de file dans le secteur de la cosmétique, mais elle était également un chef de file de la communauté noire de St. Louis.

“L’ignorance ne s’apprend pas.”

De Gérard de Nerval

Une réflexion sur “Annie Turnbow Malone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s